_________________________________________________________


Sur cette page, je relate notre pèlerinage sur LE CHEMIN DU SUD-EST (Alicante à Compostelle) Les commentaires sur chaque étape sont tels que je les aient rédigés à chaque fin de journée.

Antoine

J+1 - Alicante - Novelda - 31,600 Km
25/06/2009


Total des montées : 397 m Total des descentes : 306 m.

Nous avons assisté à la nuit de la St Jean. Quand nous aurons un accès Internet autorisant l'envoi de photos nous le ferons.
La nuit fut courte. Nous en avons ressenti les effets toute la journée.
Nous avons pris le chemin à 7 h.
Dure étape avec la chaleur et le peu d'ombre.
A l'arrivée nous avons été accueillis par Paco de l'assoce locale.
Nous coucherons gratuitement dans l'auberge de Pèlerins.
Aucun autre Pèlerin en vue. Ni sur le chemin ni à l'auberge.
Une autre longue étape nous attend demain.
Maria dors déjà et je ne vais pas tarder à la rejoindre.

J+2 - Novelda - Villena - 40,500 km
26/06/2009


Total des montées : 514 m Total des descentes : 414 m

Etape très longue et très dure.
Forte chaleur mais qui reste encore supportable.
La journée a bien commencé. Nous avons longtemps longé une rivière ou plutôt un ruisseau salé. Des oiseaux bizarres peuplaient l'endroit. Des dizaines de lapins détalaient sous nos pas.
Au fil de la journée, alors qu'il faisait de plus en plus chaud, nous retrouvions ces paysages arides et des chemins brûlants. la nos seuls compagnons étaient lézards et insectes.
Nous sommes arrivés exténués. Ici pas d'auberge de pèlerins.
Restait l'hôtel. En nous adressant aux passants nous avons été envoyés vers une pension à 10 euros/personne... Ca ne vaut pas plus mais nous avons un lit. Nous dormirons dans nos sacs de couchage car nous avons des doutes sur la propreté des draps...

J+3 - Villena - Yecla - 24,700 km
27/06/2009


La journée commence mal. Le réveil n'a pas sonné: Ce qui nous fait prendre le départ à plus de 7h30, nous obligeant à marcher plus longtemps sous le soleil.
Le chemin qui sépare les deux villes est en fait le tracé d'une ancienne voie ferrée. Grandes lignes droites et pratiquement pas d'arbres.
Nous arrivons à Yecla avec une grosse faim. On entre dans le premier restaurant... Accueil très désagréable du patron. Les autres tables avaient droit à des sourires et des amabilités... Nous c'était "LA GUEULE" ! (A éviter: Restaurant-Meson LA PARRA à Yecla) Ici on aime pas les Pèlerins. Il fallait bien, un jour tomber sur un imbécile !!!
Ici, il n'y a pas d'accueil Pèlerins. Nous prenons une chambre à l'hotel Avenida". Les pèlerins descendent souvent là.
Nous nous coucherons tôt.

J+4 - Yecla - Montealegre Del Castillo - 30,300 km
28/06/2009


Départ à 5h30 pour une longue étape. Dans la nuit, le GPS nous met sur le bon chemin.
Nous traversons une zone truffée de lapins... Mais voila, c'est dimanche et en plus des lapins, il y a les chasseurs. Ca tire de tous les cotés. Ca se rapproche. Nous ne sommes pas très rassurés quand un chien de chasse déboule devant nous. Les maîtres ne sont pas loin. On fait des signes, ils nous voient. On continue plus tranquilles.
Federico, le Président des amis de St Jacques d'Alicante avait annoncé à l'Ayutamiento (Mairie) notre passage.
Nous entrons dans le village. Le dimanche l'Ayutamiento est fermé. Nous ne savons pas à qui nous adresser. Une dame nous conseille d'aller voir trois maisons plus loin, là, habite Raphaël, un Conseiller Municipal. Il n'y a personne. Une voisine sors de chez elle et sans rien demander, nous dit : Je sais ou ils sont, je vais le chercher... Elle interpelle son mari qui arrivait en voiture et les voila partis à la recherche de notre homme. Quelques minutes et Raphaël arrive. Formalités administratives en Mairie et il nous ouvre l'auberge. 4 lits, douches chaudes... Le bonheur ! Et c'est gratuit.
Vers 20h, alors que nous nous apprêtions à aller dormir, Raphael vient nous inviter à assister à un spectacle de marionnettes. On y va. C'était super.
Une de ces petites histoires qui font le chemin et vous laissent de superbes souvenirs de personnes et des lieux.

J+5 - Montealegre Del Castillo - Petrola - 23,900 km
29/06/2009


Total montées : 231 - Altitude : 833

Départ 5h30. Les lapins sont toujours là. Nous sommes maintenant dans une zone de cultures céréalières et un peu de vignes... Mais pas d'ombre !
Franchissement d'un col à 980 m.
Une interminable piste de 6,500 km parfaitement droite nous amènera à Petrola.
Il fait très chaud, les rues sont pratiquement désertes. Nous trouvons Damian, le Sacristain qui détient la clé de l'auberge. Il s'empresse de nous la remettre.
Nous sommes en fait logés dans le salon paroissial attenant à l'église. Trois matelas au sol, un lavabo d'eau froide et wc. Cela nous suffira largement pour nos besoins et c'est... Gratuit!

J+6 - Petrola - Chinchilla - 21,600 km
30/06/2009


Total moontées : 250 m

La plupart des Pèlerins vont directement à Albacete en marchant plus de 35km.
Nous, nous décidons de couper l'étape en deux faisant halte à Chinchilla.
Rien de particulier aujourd'hui. Encore des champs de blés et des vignes.
Il n'y a pas d'hébergement de Pèlerins dans cette ville. Ni paroissial ni municipal.
En arrivant, l'église est ouverte. On y entre et nous y trouvons le Curé, Don Sebastian, une dame et un jeune homme. Nous discutons de nôtre chemin. Le prêtre nous confirme le manque d'hébergement et nous propose de nous doucher là, c'est tout ce qu'il peut faire pour nous…
Pendant ce temps, la dame intervient auprès du même prêtre en nôtre faveur et on se voit invités à dormir dans une salle de réunion à même le sol. Cela ne nous dérange pas , nous avons nos propres matelas de mousse. On nous laisse les clés pour entrer et sortir sans problèmes. Nous n’en demandions pas plus.
Merci à la bibliothèque de nous laisser gratuitement le libre accès à un ordi.
Demain une étape très courte.

J+7 - Chinchilla - Albacete - 18,800 Km
01/07/2009


Tot montées : 139 m - Tot descentes : 212 m.

Sept jours que nous marchons.
Premier bilan : Le moral est bon malgré que nous soyons parfaitement seuls sur ces chemins. Le dernier Pèlerin est passé voila une semaine.
Le physique, ça va.
L'ennemi c'est la chaleur. Les après midi, c'est terrible.
Nous contournons le problème en partant très tôt, en réduisant les étapes pour finir au plus tard à 13 h.
Aujourd'hui, étape courte pour arriver au plus tôt à Albacete, première grande ville depuis le départ.
Une bonne partie du chemin était une ancienne voie Romaine.
Grande ville = rien de prévu pour les pèlerins.
Nous dormirons dans un hostal que nous ont réservé les Amis de St Jacques de la ville.

Pour infos nous avons payé 35 Euros pour une chambre double sans SdB… Quelques jours après nous avons téléphoné au même établissement et sans faire référence à personne ni nous présenter comme Pèlerins, pour la même prestation on nous a demandé 32 Euros.
Si vous venez à passer par la, méfiez vous des conseils d’amis et de l’hostal ATIENZAR !

J+8 - Albacete - La Gineta - 34,100 km
02/07/2009


Tot montées : 367 m Tot decentes :346 m Altitude : 713 m

Nous quittons l'hostal à 5h.
Malgré les conseils reçus la veille qui devaient nous faire sortir de la ville rapidement et qui se sont avérés peu précis, si bien qu'il nous a fallu plus de trois heures à tourner en rond pour enfin trouver la première flèche jaune.
C'est donc 34 km que nous avons marché au lieu des 20 prévus.
Nous sommes maintenant dans la Mancha, le pays de Don Quichotte.
Les gens parlent d'une chaleur inhabituelle et que cela devrait monter dans les jours qui viennent.
A 14 h que nous entrons dans La Gineta.
On pose nos sacs sur un banc de la place. L'eau de la fontaine publique est chaude, à peine buvable.
L'Ayuntamiento (Mairie) nous propose de dormir ce soir au complexe sportif.

Nous dormirons sur des tatamis, dans des vestiaires avec douches et sanitaires parfaitement propres et gratuitement...

(Les distances indiquées sont les km effectivement marchés. Y compris les erreurs de parcours)

j+9 - La Gineta - La Roda - 22,400 km
03/07/2009


Départ à 5h30. Des pistes droites et poussiéreuses sur des km entre des champs de céréales et pas un brin d'ombre, sauf deux arbres, un amandier et un prunier garnis de fruits. Nous nous servons.
Nous rentrons dans la Roda à 11h. Sur la place un banc est libre. Nous devons attendre 14h30, l'heure du RdV avec la personne qui doit nous ouvrir l'auberge de pèlerins qui est en fait l'infirmerie de la Plaza de toros (Arènes).

J+10 - Repos - La Roda
04/07/2009


La chaleur nous fatigue énormément.
La responsable de l´Association de Pèlerins nous propose de nous reposer ici une journée.
Après réflexion, ce ne sera pas une mauvaise idée.
Nous soufflerons ici aujourd´hui.
Demain nous retrouverons ce chemin de solitude. En effet nous sommes parfaitement seuls à marcher. Sur les chemins nous ne croisons jamais personne. Entre chaque ville ou village étape il n´y a rien et aux étapes nous n´avons pas de grandes occasions de parler.
Et... C´est sur, demain aussi, il fera très chaud...

J+11 - La Roda - Minaya - 16,500 km
05/07/2009


Tot momtées : 176 m Tot descentes : 174 m

Pour contredire nos commentaires de la veille, en fin d'après midi d'hier la police municipale se présente à l'auberge pour accompagner une Pèlerine qui arrivait et s'était adressée à eux... Nous étions donc trois la nuit dernière.
Partie deux jours après nous, elle a doublé une étape et profité de notre repos pour nous rejoindre, sachant que nous n'étions pas loin d'elle, comme nous savons que ceux qui nous précèdent sont à une semaine devant nous.
C'est donc avec Assoun de la région d'Alicante que nous partons ce matin, après une nuit bruyante, car il y avait un concert dans les arènes.
Etape sans grand intérêt à part le fait que nous avons vu un premier moulin.
Arrivés à Minaya sous le soleil la ville est déserte. Rien n'est prévu ici pour recevoir les Pèlerins. Le Curé nous dit qu’il ne peux rien pour nous et nous invites sèchement à aller voir ailleurs…
Assoun, fatiguée décide d'aller dormir à l'hôtel du village. Nous, nous préférons la belle étoile. Il fait chaud et nous trouvons un endroit propice où nous passerons une bonne nuit.

J+12 - Minaya - El Provencio - 28,100 km
06/07/2009


Tot montées : 256 m Tot descentes : 270 m

Nous avions rendez-vous avec Assoun devant son hôtel à la sortie du village pour 5h30.
Au long de cette étape, des champs cultivés : Céréales et oignons. Un peu plus d'arbres que d'habitude et une chaleur atténuée par un petit vent de face.
Ici, nous sommes accueillis chaleureusement par Manolo, le concierge du complexe sportif ou nous dormirons ce soir. Tatamis dans les vestiaires douches chaudes et sanitaire, le tout très propre.

J+13 - El Provencio - Las Mesas - 18,700 km
07/07/2009


Tot montées : 161 m Tot descentes : 132 m.

5h45, nous partons avec Assoun.
Grande première, nous traverserons sur quelques kilomètres une forêt de pins. Le premier village est à 18 km, le suivant, 26 km plus loin. Nous décidons d'arrêter là. Assoun préfère continuer... Nous nous séparons et chacun continue son chemin...
Nous passerons la nuit dans un hostal à la sortie du village.

J+14 - Las Mesas - El Toboso - 27,400 km
08/07/2009


Tot montées : 128 m Tot descentes : 107 m.

Départ à 7h30. Nous revoici seuls sur ces chemins, plats et très poussiéreux. Le petit vent qui donnait une impression de fraîcheur est tombé. Nous avons de nouveau très chaud.
Arrivée à El Toboso ou avec l'accord de l'Alcalde (Maire), nous dormirons à la piscine municipale. Nous y sommes très bien accueillis. On nous réserve un vestiaire et douche chaude (gratuit), on nous invite à nous baigner mais nous ne sommes pas équipés.
Le village est très beau et nous prenons le temps de visiter la maison de Dulcinée, la dame dont s'inspira Cervantes pour le personnage de la "belle" de Don Quichotte (Culture et Pèlerinage peuvent s'associer)
Au couvent dans le village, il nous était demandé 50 euros pour la nuit.

J+15 - El Toboso - Villacañas - 38,200 km
09/07/2009


Tot montées : 226 m Tot descentes : 237 m.

Une erreur de direction nous a allongé l'étape de 2 km.
Vignes à perte de vue et terrain toujours aussi plat. Nous arrivons à Villacañas vers 15h. Nous avons marché les 10 derniers km sous un soleil de plomb...
L'auberge n'ouvrait qu'a 20h. Ici on reçoit en priorité des gens de passage nécessiteux. Les bénévoles de la paroisse nous accueillent très chaleureusement. On nous attribut une chambre particulière. On nous servira également un bon repas.
Ici tout est gratuit, ceux qui le peuvent ou le veulent peuvent laisser une participation (donativo).

J+16 - Villacañas - Villanueva de Bogas - 35,500 km
10/07/2009


Tot montées : 231 m Tot descentes : 246 m.

Plus de vignes. Des champs de céréales moissonnés ou labourés. La terre est sèche et brûlée par le soleil. A partir de 10h cela devient terrible. Personne sur des kilomètres. Pas une maison. Pas un arbre. Rien ! La poussière du chemin, le soleil et nous au milieu...
On gère l'eau qui nous reste. C'est épuisés que l'on arrive au village ou une dame et son fils chargés de l'accueil nous reçoivent. Des gens très charmants, dévoués au chemin. Ils nous logeront à la maison de la Culture. Matelas au sol et douche froide.
Après cette journée c'est parfait.
Nous recevons des nouvelles d'Assoun qui a un jour d'avance sur nous.
Partie à 5h30 pour une longue étape elle s'est perdue sous le soleil et sans repères. Ne retrouvant pas la bonne direction, fatiguée, désespérée, elle a pleuré comme elle n'avait jamais pleuré de sa vie. Après avoir enfin retrouvé le bon chemin, elle est arrivée à Tolede en pleurs à 19h.

J+17 - Villanueva de Bogas - Monastid de Toledo - 28,500 km
11/07/2009


Tot montées : 253 m Tot descentes : 235 m

Au bout de cette étape il n'y a aucun hébergement possible. Ni gratuit, ni payant. Nous passons donc ce village en espérant trouver ou dormir. En pleine campagne nous sonnons à la porte d'un ermitage tenu par des prêtres Mexicains. Il ne peuvent rien pour nous sauf nous autoriser à nous reposer dans une cour, à l'ombre, avec eau et sanitaires. Nous y resterons une heure et repartirons jusqu'à une aire de repos pour promeneurs avec un puit à proximité. Nous passerons la nuit à la belle étoile.

J+18 - Monastid de Toledo - Toledo - 22,100 km
12/07/2009


Tot montées : 217 m Tot descents : 309 m

Nuit tranquille mais froide.
Nous en avons fini avec ce terrain plat. Il commence à y avoir du relief.
Après une belle descente, au fond d'une cuvette on entre à Tolede.
Ville fortifiée arabe, elle nous apparaît magnifique.
Ayant trouvé une pension peu chère nous y resterons pour une journée de repos.

J+19 - Repos à Toledo
13/07/2009


Repos bien mérité.
Nous avons fait une visite abrégée de la ville car nous ne voulons pas nous fatiguer.
On se répète, mais il fait très chaud. Nous avons vu la météo à la télé, il annoncent + de 40 degrés et alerte orange "chaleur" dans la région. Pour les deux jours à venir ils annoncent une légère baisse mais cela devrait remonter à partir de jeudi.
Nous avons eu un appel de Federico le Président de l´association d´Alicante, il s´inquiète pour nous.
Des nouvelles d´Assoun, elle est découragée et sur le point de s´arrêter.
Pour nous, départ demain matin à 5h...

J+20 - Toledo - Noves - 34,400 km
14/07/2009


Tot montées : 449 m Tot descentes : 410 m

Pour éviter la grosse chaleur nous partons à 5h00.
Plus de montées et descentes mais toujours aussi pelé et sans ombre.
Deux villages sur le trajet nous évitent de trop nous charger en eau.
A Noves, sur les indication du curé, nous nous rendons chez le señor Daniel.
Il nous amène dans une maison du village. Superbe maison typique. Meublée et décorée d´objets personnels. Lits faits, tous les produits à notre disposition. Le frigo garni de boissons fraîches, bières, jus de fruits... Il nous dit : Voici les clés, vous êtes chez vous, n´hésitez pas à vous servir et vous pouvez y rester autant que vous voulez...
On n´y croyais pas. Autant de confiance et de générosité, nous ne l´avions jamais vécu.
A la question de Maria : Pourquoi faites vous ça ? Sa réponse : Un jour, à la demande du curé qui cherchait un abri pour les Pèlerins, avec sa femme ils ont proposé leur maison... C´est tout, sans contrepartie.
Nous voici donc installés comme des princes. Nous nous sommes même offert le luxe de prendre l´apéro dans le magnifique patio.

Demain, avec regrets et reconnaissance, nous repartirons...

J+21 - Noves - Escalona - 20,600 km
15/07/2009


Tot montées : 142 m Tot descentes : 191 m

Petite étape tranquille.
Partis de cette magnifique maison mise gratuitement à notre disposition, on arrive à 11h, avant la chaleur à Escalona.
Bon accueil à l´Ayutamiento et par la Police locale qui vient nous ouvrir un local avec matelas au sol, douche chaude et sanitaires. Pour le prix (gratuit), que demander de mieux.
Nous ne sommes pas fatigués, on fera donc une petite ballade dans la ville...

J+22 - Escalona - Cadalso del Vidrio - 20,500 km
16/07/2009


Tot montée : 374 Tot descentes : 218

Nous avons parfois l´impression d´être au bout du monde et pourtant nous ne sommes ici qu´a une heure de Madrid (en voiture)
Encore une petite étape tranquille.
Plus de montées et descentes et plus de verdure.
En arrivant à l´Ayutamiento, l´Alcalde nous autorise à dormir au complexe sportif mais nous devrons attendre 17h. Nous patienterons dans un parc à l´ombre.

J+23 - Cadalso de Vidrio - Cebreros - 21,700 km
17/07/2009

Tot montées : 489 m Altitude : 752 m

Le paysage a radicalement changé. Verdure méditerranéenne, de plus en plus de montées.
La montagne est toute proche. Nous souffrons nettement moins de la chaleur.
Anecdote du jour, nous avons vu des statues de taureaux du 4eme siècle av J.C parfaitement bien conservées pour leur age.
Ce soir nous dormirons encore dans le complexe sportif du village.
On va essayer de récupérer avant les deux prochaines étapes ou nous aurons deux cols à franchir...


J+24 - Cebreros - San Bartolome de Pinares - 16,500 km
18/07/2009

Tot montées : 536 m Altitude : 1014 m

Nuit courte à cause d´un tournoi de foot en salle qui s´est terminé à 22h45.
Nous n´avons pu installer nos couchage qu´à 23h...
Un petit vent froid et le thermomètre qui n´affiche que 14 degrés. Maria met son coupe vent.
De belles montées nous amènent à 1230 mètres. Les paysages sont très beaux, nous sommes bien contents de retrouver la montagne.
En chemin, nous rencontrons un groupe de bénévoles de l´Association d´Avila en train de baliser le chemin. Un petit merci en passant pour leur travail.
Au village de 700 habitants, une conseillère municipale nous ouvre l´Auberge, petite mais avec le nécessaire.
Nous dormirons tout l´après midi pour récupérer le manque de sommeil de la nuit précédente.

J+25 - San Bartholome - Avila - 28,500 km
19/07/2009

Tot montées : 603 m Tot descentes : 649 m

Pas de vent ce matin. La température est à 18 degrés.
Nous franchissons un col à 1315 m, la route descend vers Avila, le chemin, lui, continue à monter à 1380 m.
A partir de là, le paysage est magnifique. Un plateau qui nous rappelle un endroit que nous aimons bien : Les Hauts plateaux du Vercors.
De temps à autre, une petite brise diffuse de bonnes odeurs d´herbes de Provence.
A 12 km d´Avila, nous rencontrons Jose-Luis, de l´Association d´Avila venu á notre rencontre. Nous ferons route ensemble.
A 5 km, c´est son épouse Teresa, qui nous rejoint. C´est à quatre que nous rentrons dans la ville. Ils nous conduisent à l´Auberge qui dépend de leur Association. Superbes locaux parfaitement équipés. Après quelques conseils pour une visite rapide de la ville, ils nous laissent nous reposer.
En fin d´après midi nous nous promenons dans cette belle citée fortifiée.

J+26 - Avila - Gotarrendura - 22,600 km
20/07/2009

Tot montées : 275 m Tot descentes : 377 m

Ni froid ni chaud ce matin.
Un étape assez plane ou nous traverserons des pâturages de bêtes à cornes toutes noires pas très rassurantes mais inoffensives.
Gotarrendura, un village de 200 habitants qui nous accueille amicalement et nous invite à leur toute nouvelle Auberge de pèlerins encore une fois, parfaitement équipée.
Les gens du village sont très sympas avec nous.
Ici, pas de kilomètres à parcourir pour visiter le village...

J+27 - Gotarrendura - Arevalo - 29,000 km 21/07/2009

Tot montées : 152 m Tot descentes : 158 m

Départ à 5h car la météo annonce le retour de la chaleur.
Nous traversons une forêt de pins sur une douzaine de km. Nous profitons bien de l'ombre mais le sentier est très sablonneux et nous fatigue.
Nous sommes intrigués par des petits pots fixés aux troncs d'arbres. Ils se remplissent lentement de résine sortie d'entailles faites sous l'écorce. Un homme est en train de récupérer le contenu des pots. Il nous explique que cela servira à la fabrication de vernis et peintures ainsi qu'a... de la cire à épiler.
C'est très fatigués que nous arrivons à Arevalo. Nous prenons une chambre dans un hostal. Bonne sieste, petite ballade dans la ville et nous dormirons tôt.

J+28 - Arevalo - Medina del Campo - 35 km
22/07/2009

Tot montées : 431 Altitude : 749 m

Départ 5h15. Encore 5 km de sapins puis pratiquement plus d´arbres mais toutes sortes de cultures.
Avec le soleil, le vent se lève de plus en plus fort. Un vent de coté qui nous gène et nous fatigue.
Nous arrivons épuisés à Medina. Nous dormons au Couvent des Frères Carmélites. Il nous invitent à leur table pour le déjeuner. Ils reçoivent également un groupe d´ados turbulents. La nuit a été très bruyante. Des cris, des courses dans les couloirs, les portes qui claquent et des surveillants totalement dépassés.
Le bazar va durer jusqu´a épuisement des gamins vers 3h... Ce sera dur demain.

J+29as del T - Medina del Campo - Siete Iglesirabanco - 25,300 km
23/07/2009

Tot montées : 395 m Tot descentes : 441 m

Dès le levé du jour un vent violent nous accompagne.
Deux cyclistes Hollandais nous dépassent. Nous discutons en charabias quelques minutes. Ils vont, eux, à Astorga.
En fin d´étape nous avons droit à une petite heure d´une pluie fine qui nous oblige pour la première fois à sortir nos équipements.
Entrés à Siete Iglesias on nous loge dans une salle de la Mairie (Ayuntamiento) aménagée en Auberge de Pèlerins. Lits, douches chaudes... c´est parfait. Il nous en coûte 3 Euros/personne pour frais.
Dans l´après midi un Pèlerin à vélo fait halte ici. Nous serons trois pour la nuit.

J+30 - Siete Iglesias - Toro - 33,400 km
24/07/2009

Tot montées : 472 m Tot descentes : 512 m

Il fait nuit, le ciel est couvert et le vent est encore la, de face.
Dans la matinée, le vent cesse et le ciel se dégage. Il fait plein soleil mais pas très chaud.
Tout au long de l´étape nous longeons une rivière le Duero. Ici tout est vert. On irrigue et arrose allègrement.
Toro, la ville et son Château sont accrochés à une falaise. Très belle ville qui demanderait du temps pour visiter.
Comme il n´y a pas d´Auberge, nous prenons une chambre dans une pension. Propre et pas chère et confortable.
C´est ici que nous terminons notre premier mois de marche. Il nous reste environ 16 jours pour arriver à Santiago.

J+31 - Toro - Zamora - 35,600 km
25/07/2009

Tot montées : 261 m Tot descentes : 321

Départ à 6h. Il n´y a pas de vent mais il fait froid. Notre thermomètre indique 8 degrés. A 15 heures il indiquera 30 degrés.
Maintenant on marche plein ouest...
Sur les premiers km, nous longeons la rivière et le chemin est infesté de moucherons. C´est très désagréable.
Ensuite c´est de l´asphalte jusqu´au bout de l´étape... Pas tout à fait car à 6 km du but alors que nous suivons scrupuleusement les indications de notre guide (dernière édition) la route que nous suivons s´arrête sur une Autoroute... Nous longeons un petit chemin qui nous amène à la porte d´une ferme. On frappe et un homme étonné de nous voir là, après que nous lui expliquions notre problème nous dit qu´a la construction de l´ouvrage, ils ont oublié de faire le passage qui aurait permis de continuer la route. Maintenant il ne reste plus qu´à traverser l´autoroute pour retrouver nôtre chemin de l´autre coté. Cette solution ne nous emballe pas. Il nous propose donc, pour plus de sécurité de nous accompagner par un autre passage assez acrobatique pour nous remettre en chemin. Ce que nous faisons avec lui.
A Zamora nous faisons jonction avec le chemin venant de Séville. Fini la solitude. Ici il y aura plus de Pèlerins.
Ce soir nous serons une bonne dizaine à l´Auberge.

J+32 - Zamora - Montamarta - 19,100 km
26/07/2009

Tot montées : 169 m Altitude : 720 m

Après une bonne soirée à Zamora dans un Bar à tapas, que nous avions découvert il y a deux ans, nous avons décidé de faire une journée courte et de récupérer le sommeil en retard.
Réveil à 7h15 et départ une heure après. Nous prenons le temps avant de nous lancer sur le chemin de déguster un petit dej "Chocolat-Chouros".
Rien de particulier au long de cette étape : Chaleur, soleil et peu d´ombre.
Arrivés à l´Auberge avant 13h. Le village et petit et c´est dimanche...
Nous passerons le reste de la journée a faire la lessive et une bonne sieste.
Nous serons 7 pour la nuit.

J+33 - Montamarta - Granja de Moreruela - 23,300 km
27/07/2009

Tot montées : 236 m Tot descentes : 227 m

Départ à 7h pour une étape ou rien n´accroche le regard : Des champs de céréales moissonnés ou fraîchement labourés. Seules les ruines d´un château et d´une ville fortifiée qui abritait au Moyen age "Les Chevaliers de Santiago" attirent notre attention.
Encore un petit village qui offre un accueil aux Pèlerins.
Nous serons 9 ce soir.

J+34 - Granja de Moreruela - Tábara - 24,200 km
28/07/2009

Tot montées : 214 m Altitude 774 m

Dorénavant nous calerons le réveil à 6h pour partir vers 6h45.
Une étape agréable car les paysages changent. On passe de la montagne à la plaine brulée par le soleil pour finir par une forêt Méditerranéenne.
On pense au risque d´incendie mais il n´y a pas de vent. Les risques sont donc minimes.
A l´étape, l´Auberge est à l´extérieur du village. Il est obligatoire de faire la lessive au lavoir à coté. Maria fera la lavandière...

J+35 - Tábara - Sta Marta de Tera - 25,300 km
29/07/2009

Tot montées : 294 m Tot descentes : 302 m

Une très belle étape, mais quelques belles petites montées qui nous ramonent les poumons.
Nous traversons une immense forêt de chênes. Aux pieds des arbres des buissons d´herbes sèches qui pourraient s´embraser par la moindre étincelle.
Nous marchons sur une large piste forestière et tout est calme. Il n´y a que les odeurs du sud... Aucune autre odeur suspecte.
A nôtre arrivée, l´Auberge, aménagée dans les locaux de l´ancien Ayuntamiento, est vide. Seul un jeune couple nous rejoindra dans l´après midi. Les autres se sont arrètés 1 km avant dans une auberge payante. Ici c´est gratuit...

J+36 - Sta Marta de Tera - Mombuey - 37,000 km
30/07/2009

Tot montées : 306 m Altitude : 900 m

6 degrés au lever du jour. Il fait froid aux mains.
Nous longeons longtemps une rivière. Les paysages sont très beaux.
L´étape est très longue et dans la journée il fait chaud. Sur les dernières heures de marche, la fatigue pèse. Nous ne voyons plus rien. Un oeuil pour voir ou on pose les pieds, l´autre pour voir si on aperçois le village étape. La tête, elle, est occupée à encourager les jambes à continuer à nous faire avancer. On leur explique qu´elles n´ont pas d´autre solution si elles veulent se reposer plus tard !
A Mombuey, c´est une petite Auberge municipale qui nous attend. Pour l´instant nous ne sommes que 3.
Une bonne nouvelle. Notre amie Assoune est arrivée à Santiago. Elle est heureuse d´avoir surmonté les difficultés.

J+37 - Mombuey - Requejo - 42,800 km
31/07/2009

Tot montées : 659 m Altitude : 1002 m

Les 30 premiers km sont agréables par la qualité des paysages.
A Puebla de Sanabria, nous nous rendons compte que la plupart des Pèlerins se rendent dans la même Auberge privée de la ville.
Après tant de jours de solitude, nous avons du mal à cohabiter avec la foule. Nous décidons de continuer 12 km plus loin...
Toute cette partie se fait sur asphalte.
Près de 43 km et un dénivelé de 660 m, nous arrivons bien fatigués.
L´Auberge est vide. Ce n´est que vers 22h alors que nous sommes couchés que deux Pèlerins arrivent. Nous ne serons que 4 cette nuit.

J+38 - Requejo - Lubian - 19,300 km
01/08/2009

Tot montées : 469 m Tot descentes : 487 m

Quelques minutes après notre départ, les premières gouttes de pluie tombent. Le vent se lève et il pleut de plus en plus fort. Maria met son K-way, moi, (Antoine), je préfère me mouiller. L´appareil photo est rangé au fond du sac, à l´abris.
Sous la pluie, nous franchissons un col à 1332 m. La visibilité est faible.
Nous arrivons à Lubian trempés.
La mauvaise journée ne se termine pas là. Dans l´après midi, j´ai (Antoine) une montée de fièvre et des problèmes de foie. Je passe le reste de la journée sous une pile de couvertures.
L´Auberge équipée pour 20 personnes en reçoit 22.

J+39 - Lubian - A Gudiña - 25,300 km
02/08/2009

Tot montées : 536 m Altitude : 958 m

Nous reprenons le chemin, le ventre vide et fatigué (Antoine). La fièvre est tombée, mais le foie fait encore des caprices. Se rajoute une petite, mais persistante douleur à un genou.
Encore un col à franchir à 1268 m.
Arrivée pénible à A Gudiña.
C´est encore une vingtaine de Pèlerins qui occuperont l´Auberge.

J+40 - A Gudiña (Repos)
03/08/2009

Nous décidons de rester ici pour une journée de repos.
Je consulte un médecin qui me prescrit un anti-inflammatoire.
Apparemment, rien de grave. La fatigue, c´est tout...
Demain nous serons sur le chemin.

J+41 - A Gudiña - Laza - 37,200 km
04/08/2009

Tot montées : 500 m Altitude : 495 m

Ce matin Antoine est en pleine forme.
Maria n'a pas digéré le dîner de la veille. Après une mauvaise nuit et encore dérangée, elle est sans force et la journée est très dure.
Nous traversons quelques petits villages restés figés à une autre époque.
A part quelques tronçons de terre ce n'est qu'asphalte.
Comme il y a deux jours à cause d'Antoine, nous n'avançons qu'à vitesse réduite, ce qui rend l'étape interminable.
Arrivés à Laza ce ne sera que repos.
Nous sommes maintenant en Galice...
C'est là, sur la côte, que, selon la légende, poussée par des anges, la barque avec la dépouille de l'Apôtre Jacques, s'échoua... S'en suivra toute une histoire qui déplace encore aujourd'hui des millions de croyants ou non vers le "Champ des étoiles" devenu Compostelle.

J+42 - Laza - Xunquiera de Ambia - 35,300 km
05/08/2009

Tot montées : 619 m Tot descentes : 690 m

Ce matin, tous les petits ennuis de ces derniers jours sont oubliés.
C'est en pleine forme que nous quittons l'Auberge.
Cela demarre par une rude montée, qui, au bout de quelques kilomètres nous amène à un bar très connu sur ce chemin. En effet, tout Pèlerin qui entre se voit remettre une coquille Saint Jacques sur laquelle il inscrit son nom, son Pays et la date. Elle est aussitôt accrochée là ou il reste un peu de place. Les murs, les plafonds, les piliers, partout ou peut se planter un clou il y a des coqilles. La nôtre trouve une petite place.
C'est donc une longue mais belle étape qui nous amène dans ce village au nom Galicien, si dur à prononcer.
Les 25 ou 26 places de l'Auberge seront toutes occupées pour la nuit.

J+43 - Xunquiera de Ambia - Ourense - 24,50 km
06/08/2009

Tot montée : 238 m Tot descentes : 523 m

Etape facile, courte et sans aucun intérêt car partie d'une ville de banlieu vers une Capitale.
En approchant d'Ourense se sont les habituelles zones industrielles, les concessionnaires automobiles etc.
Nous marchons très vite, la moyenne affichée par le Gps est de près 5,5 km/h.
Comme d'habitude, maintenant, nous sommes une bonne trentaine à dormir à l'auberge.

J+44 - Ourense - Castro Dozon - 40,700 km
07/08/2009

Tot montées : 975 m Tot descentes : 514 m

Nous avons décidé d'arriver dimanche à Santiago, soit dans 3 jours. Pour cela nous avons revu le découpage des kilomètres restants.
C'est une étape de plus de 40 km et d'un dénivelé de près de 1000 mètres qu'il nous faut réaliser aujourd'hui.
Très dure journée que nous négocions à un très bon rythme car nous réussissons à maintenir la vitesse moyenne à 5,2 km/h.
Nombreuses et fortes montées qui concentrent notre attention aux dépends des paysages que nous ne voyons plus. Seule l'arrivée à Santiago nous motive...
De tous les Pèlerins qui étions à Ourense nous ne sommes plus que 6 à arriver à Dozon. Les autres se seront arrêtés avant.
L'Auberge est pourtant pleine de gens sortis et arrivés on ne sait d'ou et qui ne se font remarquer que par leur turbulence. Si ils avaient marché, ils seraient plus fatigués et ennuieraient moins ceux qui ont besoin de repos. Mais bon, à l'approche de Santiago il en est toujours ainsi.

J+45 - Castro Dozon - A Bandeira - 36,300 km
08/08/2009

Tot montées : 434 m Tot descentes : 676 m

Encore une étape dont le seul intérêt est de nous rapprocher de notre but : Santiago.
Pour éviter de retrouver les inévitables gens bruyants et sans gènes. Arrivés à A Bandeira, nous prenons une chambre dans un hostal. Nous pourrons ainsi récupérer pour l'ultime étape de demain. 30 km à parcourir sur les 1200 commencés le 25 juin...

J+46 - A Bandeira - SANTIAGO - 36,400 km
09/08/2009

Tot montées : 820 m Tot descentes : 847 m

Nous partons à 6h pour cette dernière étape qui nous mènera au but de notre voyage de plus de 1200 km à pieds...
Encore de belles montées et un chemin trop souvent asphalté et qui tortille pour éviter la route Nationale.
Quelques encouragements nous sont donnés sur les dernières montées dans la ville.
Enfin nous débouchons sur la place remplie de monde face à la cathédrale.
Comme il y à deux ans, nous n'y entrerons que demain pour, comme le veux la tradition, saluer en l'enlaçant la statue de St Jacques.
Nous pensons à tous ces gens qui nous ont aidé tout au long de ce chemin. Soit en nous hébergeant soit tout simplement en nous offrant à boire quand il faisait si chaud.
Pensée aussi à ceux qui nous ont suivi grâce à Internet.